Algae kula dioksidi kaboni

Shiriki makala hii na marafiki zako:

Dioksidi ya kaboni, mara nyingi hutolewa, inaweza, hata hivyo, kuwa rasilimali muhimu. Hakika, mikakati tofauti inayotumiwa kutumia CO2 zinazozalishwa na mafuta ya mafuta ni chini ya kujifunza.
Hivyo, maabara ya ENEL Ricerca ya Brindisi iko katika mchakato wa kusoma uwezekano wa kutumia carbon dioxide kuongeza kasi ya maendeleo ya micro-mwani kwamba inachukua wakati photosynthesis chlorophyll. Hizi microalgae hizo zinaweza kutumika kutumia misombo ya kemikali muhimu au kupata mafuta.
Gennaro De Michele, le responsable du projet, explique :  » Dans notre laboratoire, nous sommes en train d'experimenter la possibilite de realiser des cultures de micro-algues en environnement de croissance enrichi, avec un taux de dioxyde de carbone egal a celui present dans les fumees des usines ». Il serait donc possible d'alimenter les bassins ou sont cultives les vegetaux directement avec les rejets des centrales. De Michele precise : « Nous travaillons actuellement avec l'algue Phaeodactylum tricornutum, qui a
des proprietes tres interessantes. De ce vegetal s'extraient en effet plusieurs acides gras polyinsatures precieux pour notre organisme, appartenant a la famille des Omega 3. De plus, il serait possible d'extraire de cette algue du biodiesel « .
Wazo kutumia carbon dioxide kwa manufaa microalgae utamaduni pia ikifuatiwa katika nchi nyingine za dunia: Marekani, kwa mfano, microalgae tamaduni utajiri carbon dioxide mazingira tayari zipo na maombi hayo pia yanapo nchini Brazil na India.
« Nous sommes encore dans une phase experimentale – explique De Michele. Cependant, aujourd'hui deja en laboratoire, en presence de concentrations elevees de dioxyde de carbone, nos micro-algues grandissent jusqu'a 3 fois plus rapidement. « 
Toutefois, cette voie ne constitue pas une solution globale au probleme du dioxyde de carbone. De Michele explique :  » Il s'agit d'un defi extremement complexe, dans lequel il faut agir avec differents parametres : tout d'abord, le rendement des installations, l'utilisation des energies renouvelables et enfin, le stockage et l'utilisation du dioxyde de carbone.
Cette derniere voie est tres interessante et peut mener a l'obtention de composes chimiques precieux, comme les polycarbonates par exemple ; a produire de l'energie renouvelable sous forme de biomasse ; ou encore a produire des roches dans lesquelles le dioxyde de carbone serait definitivement fixe. La culture des micro-algues est l'une de ces voies mais, meme si elle etait utilisee pour la production d'un biodiesel, elle absorberait seulement une petite partie de la production globale de CO2. « 

Chanzo: Yeye pekee saa ya 24, 11 / 11 / 2004


Picha za Facebook

Kuacha maoni

Anwani ya barua pepe yako si kuchapishwa. Mashamba required ni alama *