Dirisha la joto la nyumba yake


Shiriki makala hii na marafiki zako:

Na Chuo Kikuu cha Strasbourg, mfanyabiashara anatoa lishe la jua na sifa za kuahidi.

« On a tous dans sa maison un mur au soleil qui ne ser à rien ! « . Ce mur, Jean-Marc Robin se propose justement de l’utiliser. En le remplaçant paar un vitrage isolant, doublé d’un système de captation de l’énergie solaire permettant de produire de l’eau chaude ! Rien à voir avec les capteurs opaques traditionnels fixés jusque là sur le toit. L’idée est dévelopée depuis quatre ans par cet industriel, en partenariat avec les équipes de recherche de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Strasbourg. ( anciennement l’ENSAIS )

» Le solaire, ça existe depuis vingt ans. La technique de base a finalement peu évoluée sur le fond. Aujourd’hui, on arrive simplement à capter de plus en plus d’énergie et à en perdre de moins en moins « , explique Jean-Marc Robin.

Uwazi juu ya 40% ya uso



Uwazi na insulation ni funguo za uvumbuzi unaoingia katika awamu ya biashara ya leo. Ni kwa njia ya glasi ya kikapu, kukatwa hata hivyo katika glasi ya ziada-nyeupe, mbele ambayo huendesha coil ya shaba iliyofichwa nyuma ya mapafu ya rangi ya giza. Nyuma, fedha za kutafakari fedha zinaongeza zaidi uzalishaji wa mfumo. Katika mtandao huzunguka maji ya uhamisho wa joto ambayo, kwa ubadilishaji wa joto, inaruhusu kushawishi maji ili kuchochea mambo ya ndani ya nyumba.

» Les ailettes, combinées aux bandes métalliques, permettent d’obtenir 95% d’absorption de l’énergie solaire. » Elles jouent aussi le rôle de brise-soleil. « Au droit d’un vitrage classique, l’ensoleillement est généralement tel qu’on ne peut s’y tenir. Là, le rayonnement est très atténué. » Tout en conservant une transparence sur 40% de la surface ! « En plus, on augmente la luminosité en fond de local. »
Kinyume chake, kiwango cha juu cha insulation kilichochaguliwa kwa glazing, huzuia kupoteza joto kwa nje na hutoa ulinzi sawa na ule wa ukuta.

30% ya mahitaji ya nishati yanafunikwa

Pour l’heure, le dispositif est installé sur la plate forme Climatherm de l’INSA de Strasbourg où elle fait l’objet de tests sous l’autorité de Bernard Flament, docteur en énergétique. Son développement a bénéficié des aides de l’Anvar et de la région Alsace. Car le marché est prometteur. Dans le secteur public, mais aussi auprès des particuliers. Il faut dire que les performances du système ont de quoi faire rêver. » Dans une maison dite basse énergie, c’est-à-dire qui consomme moins de 6 litres de fuel au m2 par an, on peut considérer qu’un vitrage solaire de 10 m2 couvre 30% des besoins en énergie. » Pour un coût d’installation situé entre 900 à 1100 € au m2.

Jean-Marc Robin est particulièrement prudent quant à la durée nécessaire pour amortir le coût de l’installation, « sans doute de l’ordre d’une dizaine d’années « . Avec l’inconnue des courbes d’évolution des prix des énergies traditionnelles non-renouvelables.

Kituo cha utafiti huko Freiburg, kingine huko Stuttgart, imethibitisha mradi huo, ambao ulitegemea rekodi kutoka kituo cha hali ya hewa ya Nancy. Tunajua kwamba mkoa hauangazi na ubora wa jua!

Hata hivyo, glasi ya jua imefanya ahadi zake. Aidha, Jean-Marc Robin anasema kuwa anawasiliana na taasisi za umma za sekta ya makazi ya pamoja, ambapo uvumbuzi wake unaweza kupata vyema.

kutoka Mashariki ya Jamhuri ya 07 / 03 / 05

Wasiliana: Jean-Marc Robin, INSA Strasbourg, 24, Ushindi Bld, Strasbourg ya 67084. E-mail: robinsun@web.de


Picha za Facebook

Kuacha maoni

Anwani ya barua pepe yako si kuchapishwa. Mashamba required ni alama *